Ceci n’est pas du jeu vidéo :

Aujourd’hui, c’est un gros coup de coeur que je souhaite partager avec vous.

Non il ne s’agit ni de relayer les innombrables screenshots de GTAV, ni de vous annoncer en exclusivité le nom de la prochaine Xbox. (Infinity?)

Si je vous écris, c’est pour vous parler d’un certain George Barnett, jeune anglais tout juste âgé de 19 ans qui m’a donné une leçon (=claque) musicale par l’intermédiaire de sa reprise (cover) du dernier tube des Daft Punk : Get Lucky.

Lire la suite Continue reading

Advertisements

Lego City Undercover : C’est grandiose!

Lego City logo

Dimanche 21 Avril 2013 – 22h14

Bouche bée, les yeux écarquillés et les poils hérissés, je viens de vivre une séquence de gameplay qui, j’en ai la certitude, restera gravée dans ma mémoire de «gamer». Vous savez, cette précieuse mémoire où sont enfouis tous nos heureux souvenirs d’enfant, celle qui conserve cette candeur et cette émerveillement caractéristiques de nos premières années de vie.

En cette soirée dominicale, le quinzième, et dernier chapitre du jeu, m’a transporté comme rarement un jeu ne l’avait fait auparavant, de surprises en émotions semblables à celles ressenties par un enfant ouvrant ses cadeaux un 25 Décembre, ce genre de paquet imposant, fort bien orné et emballé, dont on ignore le contenu et qui s’inscrit au final bien au delà de nos espérances.

Un Noël en plein mois d’Avril, reconnaissez que c’est insolite, mais c’est en tout cas ce que j’ai vécu tant cette ultime séquence de jeu fait preuve d’une totale maîtrise : twist scénaristique, réalisation et direction artistique à couper le souffle, mise en scène épique, le tout magnifié par une orchestration monstrueuse. J’en suis ressorti hébété, avec un oeil au beurre noir, dû à la claque que je venais de me prendre.

Je ne tiens pas à vous en dire plus, je veux que vous conserviez la surprise intacte, car il n’y pas pire que de gâcher, à autrui, une fête de Noël.

Lire la suite de l’article Continue reading